Marc Baumgartner Ultra-Trailer 1968 Vallée de Joux

Trailer Marc Baumgartner 1968
Vallée de Joux

English version
English version
Deutsche Version
Deutsche Version
Versione italiana
Versione italiana
versión en español
versión en español

Chronomètrage de la 1ère partie : 

Malgré différentes propositions et options pour étendre le chronométrage sur la 1ère partie de l’épreuve (notamment pour l’élite), l’organisateur n’entre pas en matière. Peut-être que les pistes proposées seront adaptées et utilisées dans un avenir plus ou moins lointain, si l’épreuve perdure. Ce que nous souhaitons. Je vous explique volontiers les propositions et options (il s’agissait d’un règlement identique pour tous les concurrents) le 26 août au départ du Bouveret. 

Regroupement des concurrents sur la base de vie de Fiesch : 

Un regroupement des concurrents dans la base de vie de Fiesch nous est également imposé.  

Re départ de Fiesch et début de l’épreuve chronométrée depuis Oberwald idem 360 : 

Finalement nous nous orientons vers un départ chronométré simultané avec la 360 depuis Oberwald (360 km). Depuis Fiesch, chacun se rendra à Oberwald selon son rythme en suivant le parcours proposé. Un copieux ravitaillement et le sac suiveur seront présents à Oberwald, mais l’endroit n’est pas adapté pour dormir. 

Le comité élu penche également vers cette option pour les raisons suivantes :  

  • Le départ en catimini à 2h du matin, ne nous paraît pas sexy, alors qu’à Obervald, nous profitons de l’ambiance et de l’infrastructure du départ de la 360. 
  • Le déplacement, sans stress, entre Fieschet Oberwald est l’occasion de créer un état d’esprit et une appartenance à la même famille avant le départ de la 360. L’occasion de fraterniser, faire connaissance et se préparer psychologiquement pour la suite…  
  • En cas de départ depuis Fiesch, les plus rapides passeront à Oberwaldavant le départ de la 360, alors que les plus lents seront bien plus tard, au mieux pendant le démontage, alors que les spectateurs sont partis.  
  • L’occasion de retrouver des connaissances inscrites sur la 360. 
  • La possibilité d’un temps de référence sur la 360. 
  • Il correspond à la 1ère présentation qui nous a été faite sur Facebook le 10 septembre 2023.

Un Forum (https://swisspeaks.ch/forums/) pour vous permettre de donner votre avis a été créer. Une communication vous sera envoyée prochainement par l’organisateur. 

Barrières horaires sur la 360 entre Oberwald et Fiesch : 

Concernant les premières barrières horaires sur la 360, nous avons la garantie d’une adaptation pour les concurrents de la 660 jusqu’à Eisten. Nous travaillons en bonne collaboration avec l’organisateur pour supprimer ou adapter les barrières horaires de la 360 pour que le plus grand nombre d’entre nous puisse atteindre Eisten

Parcours définitif : 

Le parcours définitif n’est pas encore connu, des refuges et restaurants d’alpages (qu’il n’est pas possible de contacter durant la période hivernale) doivent encore donner des réponses. L’objectif est de ne pas avoir une portion de plus de 30km sans ravitaillement.   

La deadline pour nous communiquer les parcours définitifs avec les lieux de ravitaillements est fixée début juin. 

Sac personnel : 

Pour les concurrents de la 660, un sac personnel sera acheminé du Bouvret à la Base de vie de Fiesch. Il permettra de compléter et/ou réaménager le sac officiel de 50l qui, lui, suit dans chaque base de vie : 

Pour la 1ère partie : Ovronnaz – St-Germain – Fiesch – Oberwald 

Pour la seconde partie : Fiesch – Eisten – Grimentz – Gde-Dixence – Finhaut – Morgin – Le Bouveret. 

Il retournera au Bouveret avant le départ d’Oberwald et ne sera plus disponible pour le second passage à Fiesch. 

Assistance personnelle : 

Comme sur la 360, l’assistance personnelle devrait être autorisée uniquement aux alentours des zones de ravitaillement officielles et des bases de vie. Bien évidement avec respect réciproque du personnel et des infrastructures qui nous accueille. Ces points sont essentiels pour permettre aux organisateurs d’envisager une seconde édition de la 660. (Note personnel : les régions traversées, en dehors de la zone Crans-Montana, sont un peu moins touristique que le reste du parcours, il est par conséquent primordial que l’organisateur puisse compter sur les infrastructures et l’accueil dans la durée. A nous d’y faire bonne impression et de laisser une image positive de notre passage. Merci) 

Parcours de remplacement : 

En cas de mauvais temps, des parcours de remplacements sont prévus, ils devraient être communiqués avant le départ de la course, comme cela se fait au torX. Afin que vous puissiez les télécharger dans vos GPS. L’activation sera communiquée « au plus tôt », en cas de nécessité et si possible aux points de ravitaillements. 

Parking au Bouveret : 

Il pourrait y avoir une solution gratuite à Collombey si on prend le logement avant et après proposé par l’organisation. C’est un point qui sera encore traité lors des prochaines séances. 

Changement de distance : 

Pour autant que cela reste l’exception, si un concurrent 660 à un problème non physique et qu’il ne se sent plus de faire l’entier du parcours, il pourrait se rendre au départ d’une épreuve plus courte sous sa propre responsabilité et serait classé sur la distance en question s’il termine l’épreuve.  

J’utilise toujours le conditionnel, car seules les communications officielles de l’organisateur font fois. Je m’applique également pour les traductions, mais elles sont générées avec des traducteurs automatiques. Merci pour votre compréhension et tolérance. Je reste disponible si vous avez des questions et/ou remarques.

Merci 🙏 pour votre incroyable soutien. 

Je me réjouis de travailler avec mes collègues du comité, Luca Papi et Albert Meige, pour finaliser ce projet extraordinaire. 

Cela doit être une 1ère mondiale dans le milieu du trail, ou les participants déjà sélectionnés finalisent ensemble le concept et le règlement de l’épreuve avec les organisateurs.  

Je trouve cela très intéressant et… maintenant que le travail commence 😅. 

Avec mes collègues, s’agira de présenter et représenter au mieux la diversité des avis et propositions que vous nous avez soumis afin de trouver le chemin optimum pour cette Swisspeaks 660k. 

Au plaisir de revenir vers vous prochainement, pour la suite de l’aventure… 

 Objectifs :

1)    Répondre à l’attente des concurrents qui souhaitent un chrono sur l’ensemble du parcours, sans négliger ceux qui ne sont pas intéressé par l’esprit de compétition.

 

2)    Garder l’idée d’un regroupement des concurrents sur la base de vie de Fiesch et minimiser les heures de présences pour les organisateurs.

 

3)    Donner une image spectaculaire de l’événement 660, qui serait au minimum une 360km + 250km.

  

La proposition :

Tronçon le Bouveret – Fiesch (env. 250km). Comme prévu en semi-autonomie, sans balisage, mais avec un chronomètrage du temps de course.

La Base de vie de Fiesch, est utilisées comme lieu de vie et de regroupement (entre jeudi et dimanche matin) pour l’ensemble des concurrents de la 660. Une fois arrivé le temps est neutralisé.

A la place d’un nouveau départ à Fiesch, les concurrents doivent « juste » rejoindre Oberwald pour être présent au départ de la 360 (sans chronométrage de ce tronçon). Chacun est libre du départ de Fiesch, (env. 50km) selon son propre horaire, mais doit suivre le parcours proposé et se rendre à pieds jusqu’à Oberwald où il y a un ravitaillement VIP 660 avec quelque chose a manger et une zone pour se reposer « un peu » avant le départ de la 360. 

Pour aider les plus lents de la 660 à passer les premières barrières horaires de la 360, le retard qu’ils auront accumulé sur la 1ère partie et converti en bonus horaire pour le second départ d’Oberwald.

Le meilleur temps de la 1ère partie ( le Bouveret – Fiesch) part obligatoirement en même temps que les concurrents de la 360.

Tous les autres peuvent faire valoir un bonus proportionnel (à définir) au retard accumulé sur cette 1ère partie. Ce qui leur permet de partir avec un peu d’avance par rapport au départ officiel de la 360. Bien sûre le temps effectif est comptabilisé au moment du départ réel d’Oberwald.

Ce bonus serait facultatif. Il permet uniquement de prendre un peu d’avance sur les premières barrières horaire de la 360. Ceux qui l’utilisent ne pourront plus prétendre à un classement « Scratch » avec les concurrents de la 360.

Le tronçon Oberwald – Le Bouveret est complètement idem à la 360

Techniquement :

Il faut chronométrer la 1ère partie (Le Bouveret – Fiesch). Établir un classement avec les retards converti en bonus.

Prévoir une barrière horaire à Fiesch qui permette au dernier arrivé de rejoindre Oberwald selon l’horaire de son nouveau départ possible d’Oberwald.

A Oberwald il y a un chef des départs pour la 660 (bénévole de l’organisation) avec un listing des horaires possible pour chaque concurrent (établi en fonction du classement de la 1ère partie). Tous les trailers qui souhaitent profiter de leur bonus ont l’obligation de passer vers lui avant leur départ d’Oberwald. L’heure de départ effective est notée puis ajoutée au temps de la seconde partie. Les autres prennent le départ normal de la 360 et acceptent les barrières horaires prévues pour la 360.

Sur le plan organisationnel, l’opération est réaliste, elle est évolutive, elle est peu gourmande en ressources humaines et pas très différente de la 1ère proposition faite par les organisateurs (Fichier .pdf en 5 langues)

Les avantages :

Les élites pourraient jouer sur deux tableaux 660 et 360.

Les autres concurrents, pourraient adapter leur stratégie en fonction de leurs objectifs et de leurs points forts.

Soit : aller vite sur la 1ère partie et obtenir plus de temps de repos à Fiesch ou arriver « just in time » et « être chaud » au départ du tracé de la 360.

Profiter de leur bonus ou essayer de faire aussi un temps et un classement sur la 360.

Les plus lents n’ont pas de pression sur la 1ère partie, en dehors des barrières horaires, car leur retard se transforme en bonus pour les premières barrières horaires de la 360.

Pour tous, et pour l’image de la course il y aura un temps total (250km + 390km) en relation avec une épreuve hors norme de plus de 600km.

Pour le live TV, il y aura une course dans la course avec des participants de la 660 qui évoluent et jouent aussi un classement sur 360km.

Apparté :

Merci d’avoir pris connaissance de cette proposition, je reste à disposition pour en discuter, la faire évoluer… si elle vous semble intéressante et porteuse de plus-value.

Je me porte volontiers candidat pour représenter les athlètes et mettre mes compétences à disposition du comité d’organisation de la Swisspeaks 660.

 

Mes compétences.

Membre du comité et responsable des infrastructures et du stade d’arrivée des jeux olympique de la jeunesse 2020 au Brassus, pour le ski nordique. Je suis actuellement, directeur d’une petite entreprise de micromécanique qui conçoit des étampes et produit des pièces pour l’horlogerie.

Relativement nouveau dans le milieu de l’ultra-trail, j’ai une page Internet, pas très professionnelle, mais utile pour mes besoins personnels, avec un résumé de mon parcours (https://b0m.ch/my-life/) et une feuille Excel qui me permet d’élaborer facilement des plans de marches (onedrive.live.com).

Je ne manque pas d’idée lorsqu’il s’agit d’organisation et comme vous tous je suis très impatients de prendre part à cette déjà mythique épreuve. J’espère obtenir votre soutient et vous représenter au sein du comité d’organisation de cette Swisspeaks 660, 1ère édition 2024. MERCI.